Choisir un mot de passe, quand il n'est pas imposé, est assez compliqué. Trop simple (ou faible), vos données personnelles seront accessibles aux apprentis cybercriminels. Trop compliqué (ou fort), vous risquez de l'oublier et, donc, de ne plus accéder à vos informations.

Par exemple :

  • Mot de passe très faible : azerty ou 123456
  • Mot de passe (très) fort : NäRj4Gd3NväG3nGår'5ågåRj4G1nG3n4Nn4n

Petites astuces à la méthode du Leet speak ou 1337 5|*34|<

  • remplacer certaines lettres par des chiffres : A=4 - E=3 - I=1 - O=0
  • remplacer des lettres par des caractères spéciaux : K=|< - H=|-| - M=|\/|

Sur un site ou un service Internet, le mot de passe s'accompagne d'un identifiant. Celui-ci peut être une adresse e-mail, une numéro de client ou un numéro de compte...

Combien avez-vous de mot de passe avec un identifiant à mémoriser ? « J'en ai 43 ! » Inutile de vous dire que je ne retiens pas tout. Surtout s'ils sont codés en leet speack.

Alors, pour ça, je vous propose un tutoriel pour élaborer votre propre petit gestionnaire de mot de passe. Les ingrédients nécessaires : LibreOffice Calc et la formule RECHERCHEV().

Quels sont les avantages d'un tel système ?

  • Mieux que sur des bout de papier, je ne risque pas de perdre ou de me faire voler ma liste.
  • Je peux la protéger avec un seul mot de passe général, pas besoin de retenir les autres.
  • Ma liste est transportable légèrement sur une carte SD ou USB, je peux l'avoir tout le temps sur moi même si je change d'ordinateur.
  • Le plaisir de créer votre propre outil, sur mesure.

ÉTAPE 1 → La base de données des mots de passe

Après avoir ouvert un nouveau classeur Calc, complétez les cellules de la manière suivante



ENTRÉE = nom général de référence du site, du service, du programme, du document associé à votre mot de passe
URL = chemin d'accès au site, au service, au programme, au document associé à votre mot de passe
IDENTIFIANT = e-mail, numéro de compte ou numéro de client associé à votre mot de passe
MOT DE PASSE = votre mot de passe

Après avoir rempli le tableau, avec tous vos mots de passe laissés sur des bouts de papier ou autres calepins, vous pourrez changer le nom de la feuille. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'onglet Feuille1 et renommez la Base de données, par exemple.



(Optionnel *) À votre convenance, vous pourrez trier la liste par ordre alphabétique. Sélectionnez votre tableau. Cliquez sur le menu Données et Trier... Dans la boîte de dialogue, renseignez les noms de chaque colonne et trier en ordre croissant. Cliquez sur le bouton OK


Avant de passer à l'étape suivante, il vous faudra donner un nom à ce tableau. Pour cela :
  1. Sélectionnez tout le tableau.
  2. Cliquez sur le menu Données et sur Définir la plage.


  3. Apparait une boîte de dialogue, Définir une plage de base de données, taper le nom du tableau (/!\ les espaces ne sont pas pris en compte/!\).
  4. Cliquez sur le bouton OK après avoir inscrit le nom de de la base de données.

ÉTAPE 2 → Le formulaire et ses formules

Pourquoi un formulaire ? Pour éviter de relire toute une base de données. Surtout si vous possédez plus d'une cinquantaine de mots de passe. Le formulaire est là pour vous donner les informations nécessaires à ce que vous recherchez. La fonction RECHERCHEV() va nous être très utile.

Ajoutez une seconde feuille en cliquant sur le symbole + en vert en bas de votre feuille de calcul. Elle se nommera automatiquement Feuille2.

(Optionnel *) Selon votre envie, vous pourrez la renommer de la même manière que pour l'étape 1.

Dans votre seconde feuille de calcul, complétez les cellules de la manière suivante :

La cellule à droite du titre ENTRÉE doit rester vide. C'est dans cette cellule que vous taperez la référence générale imaginée dans votre feuille Base de données (C.f. Étape 1).

Rentrez les formules suivantes en dessous de chaque titre :

URL=recherchev($B$2;nom_tableau;2;0)
IDENTIFIANT=recherchev($B$2;nom_tableau;3;0)
MOT DE PASSE=recherchev($B$2;nom_tableau;4;0)

=recherchev(cellule dans laquelle sera tapée le critère de recherche;nom du tableau;n° de la colonne de référence;ordre de tri 0)

Si tout s'est bien déroulé, vous devriez voir apparaître les bonnes informations de l'ENTRÉE associée à votre mot de passe.

ÉTAPE 3 → La protection de la base de données

La dernière étape est de protéger par un mot de passe unique votre feuille Base de données.

Pour protéger en écriture toutes les cellules d'une feuille de calcul

  1. Sélectionnez toute la base de données de vos mots de passe.
  2. Cliquez avec le bouton droit de la souris dans la partie sélectionnée.
  3. Une fenêtre contextuelle apparaît, cliquez sur Formater les cellules...


  4. Dans la boîte de dialogue Formater les cellules, choisissez l'onglet Protection de cellule (dernier onglet en haut à droite de la boîte de dialogue).
  5. Dans la partie Protection, cochez la case  ■ Tout masquer (votre tableau sera à la fois invisible et ne pourra pas être modifié).
  6. En dessous dans la partie Imprimer, cochez la case  ■ Masquer pour l'impression (le tableau ne sera pas imprimé).
  7. Cliquez sur le bouton OK pour valider.

Il ne vous reste plus qu'à protéger la feuille pour que les modifications, ci-dessus, prennent effet.

  1. Cliquez sur le menu Outils, puis sur Protéger le document ► (si vous cliquez sur Feuille, c'est votre feuille qui sera protégée en écriture - si vous cliquez sur Document, c'est tout votre classeur qui sera protégé).
  2. Pour cette étape cliquez sur Feuille...


  3. Quand la boîte de dialogue Protéger la feuille apparaît, rentrez et confirmez un mot de passe général. Il vous sera demandé à chaque fois que vous voudrez modifier la protection de la feuille (vous n'êtes pas obligé d'entrer un mot de passe, vous pouvez valider par OK la boite dialogue sans rien inscrire dedans).
  4. En dessous de la confirmation du mot de passe, décochez les deux options Sélectionner les cellules protégées, Sélectionner les cellules non protégées (ces options seront inutiles car votre tableau sera masqué).
  5. Cliquez sur le bouton OK pour valider.


Pour ôter la protection, sélectionnez à nouveau OutilsProtéger le documentFeuille... C'est à ce moment là qu'il vous sera demander d'inscrire le mot de passe général protégeant votre feuille Base de données.

Si cela ne vous convient pas, d'autres solutions s'offrent à vous :

  • votre navigateur Internet a la possibilité de retenir vos mots de passe. Un système de synchronisation permet de partager vos mots de passe sur plusieurs ordinateurs,
  • découvrez ce logiciel complet de gestion de mot de passe et ses nombreuses fonctionnalités : Keepass 2 + tutoriel du logiciel.